Changer de pays
Bienvenue sur le site de Lyxor Luxembourg
Veuillez lire les informations importantes ci-dessous avant de continuer sur notre site

Les ETFs Lyxor présentés sur ce site peuvent faire l’objet de restrictions à  l’égard de certaines personnes ou dans certains pays en vertu des réglementations nationales applicables à  ces personnes ou à  ces pays. Il vous appartient donc de vous assurer que vous êtes autorisés à  investir dans les ETFs Lyxor présentés sur ce site Internet. 

 

Les investisseurs en Grande Bretagne sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.co.uk  

Les investisseurs aux Pays Bas sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.nl  

Les investisseurs en Italie sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.it  

Les investisseurs en Espagne sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.es  

Les investisseurs en Autriche sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.at  

Les investisseurs en Allemagne sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.de   

Les investisseurs à  Singapour sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.com.sg  

Les investisseurs en Suisse sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.ch  

Les investisseurs en Belgique sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.be  

Les investisseurs en Pologne sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.pl 

Les investisseurs en Norvège sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.no

Les investisseurs au Danemark sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.dk

Les investisseurs au Luxembourg sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.lu

Les investisseurs en Suède sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.se

Les investisseurs en Finlande sont invités à  consulter le silte www.lyxoretf.fi

 

 

Les ETFs Lyxor présentés sur ce site sont des organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) (i) domiciliés en France et agrées par l''Autorité des Marchés Financiers (AMF) ou, (ii) domiciliés au Luxembourg, agrées par la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) et ayant fait l’objet d’une notification pour la commercialisation de leurs parts ou actions sur le territoire de la République Franà§aise conformément aux dispositions de l’article 93 de la Directive 2009/65/CE. L’attention des investisseurs est attirée sur le fait que les prospectus de certains ETFs Lyxor de droit Luxembourgeois ayant fait l’objet de la procédure de notification précitée sont publiés sur le présent site internet uniquement en langue Anglaise. Une traduction Franà§aise de ces prospectus peut être obtenue sur simple demande écrite adressée par courrier à  Lyxor International Asset Management (" Lyxor ") – 17 Cours Valmy, 92987 Paris La Défense France.

 

Les informations qui se trouvent sur ce site ne sont pas destinées aux personnes ou entités résidentes, localisées ou enregistrées au sein de juridictions n’ayant pas autorisées la distribution des ETFs Lyxor. En conséquence, les informations qui se trouvent sur ce site ne peuvent à  aucun moment être considérées comme une offre ou une incitation à  acheter ou vendre les parts ou actions des dits ETFs à  aucune personne dans aucune juridiction:

 

(a)   dans laquelle aucune offre ou incitation n’est autorisée ;

(b)   dans laquelle Lyxor n’est pas qualifié pour de telles offres ou incitations; ou 

(c)   dans laquelle il est illégal de proposer de telles offres ou incitations.

 

En particulier, les ETFs Lyxor présentés sur ce site Internet ne sont et ne seront pas enregistrés sous le United States Securities Act of 1933, et suivants, ils ne peuvent donc faire l’objet d’une offre ou d’une vente au sein des Etats-Unis d’Amérique, à  l’exception de cas particuliers exemptés du, ou de transactions non soumises a un enregistrement sous le Securities Act. Ainsi, les ETFs listés sur ce site Internet ne peuvent ni être vendus aux concitoyens de nationalité américaine ni être autrement transférés aux Etats-Unis, sauf si cette transaction ne fait pas l’objet d’un enregistrement particulier de par la loi américaine. 

 

Chaque personne provenant d’une juridiction concernée par les restrictions mentionnées ci-dessus, doit s’informer de, et observer, ces restrictions.

 

Ce site Internet présente un caractère commercial et non un caractère réglementaire. L’exactitude, l’exhaustivité ou la pertinence de certaines des informations fournies ne sont pas garanties, bien que celles-ci aient été établies à  partir de sources réputées fiables. Certains éléments de ce site internet sont fournis sur la base de données de marché, constatées à  un moment précis et qui sont donc susceptibles de varier au cours du temps. Lyxor recommande aux investisseurs de lire attentivement la rubrique " facteurs de risques " du prospectus ainsi que le document d’information clé pour l’investisseur disponible sur le présent site internet.

 

La valeur liquidative (" VL ") des ETFs Lyxor peut connaître à  tout moment d’importantes fluctuations de cours, pouvant aboutir dans certains cas à  la perte totale du montant investi. L’attention des investisseurs est attirée sur le fait que certains ETFs peuvent-être sensibles à  l’évolution du taux de change entre leur devise de référence et celle de l’indice sous-jacent, ainsi que celle des composants de l’indice sous-jacent.

 

Avant tout investissement dans un ETF Lyxor, vous devez procéder à  votre propre analyse des risques du produit d’un point de vue juridique, fiscal et comptable, sans vous fonder exclusivement sur les informations qui auront été fournies au préalable, en consultant, si vous le jugez nécessaire, vos propres conseillers en la matière ou tout autre professionnel compétent. 

 

Sous réserve du respect des obligations que la loi met à  leur charge, Lyxor, ou toute autre entité du même groupe, ne pourra être tenu responsable des conséquences financières ou toute autre conséquence de quelque nature que ce soit résultant d’un investissement dans les produit. 

 

 

En cliquant sur les boutons institutionnels ou particuliers, je confirme avoir lu et compris les informations spécifiées ci-dessus, et que je suis résident ou enregistré au Luxembourg.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite.Pour en savoir plus et paramétrer les cookies :cliquez ici

Intelligence artificielle : découvrez 5 valeurs inattendues


Qu'est-ce que l'Intelligence artificielle ? Expliqué simplement, il s'agit d'un système informatique destiné à répliquer, voire dépasser, nos propres capacités cognitives. Révolu, le temps de la science-fiction ! L'intelligence artificielle (IA) investit de plus en plus notre quotidien, bien souvent à notre insu.

Des géants technologiques comme Google, Microsoft et Intel montrent évidemment la voie dans ce domaine, 77% du total des investissements en IA en 2016 provenant des « Big Tech » – soit un montant de quelque 20 à 30 milliards USD.1

Toutefois, vous serez certainement surpris par la liste croissante de candidats plus improbables, souvent issus de secteurs non technologiques, exploitant la puissance de l'intelligence artificielle afin d'améliorer leurs modèles d’entreprise et leur recherche de clientèle. Découvrez cinq entreprises clés initiant ce changement :

 

1 – Alibaba

Le gouvernement chinois s'engage à devenir le leader dans le domaine de l'IA à travers le monde, au profit de sociétés comme Alibaba. Fin 2017, le géant du commerce électronique a annoncé son intention d'investir 15 milliards USD sur trois ans dans un programme de recherche et de développement à l'échelle mondiale, les projets étant axés sur l'intelligence des données, l'apprentissage automatique, l'Internet des objets et le traitement automatique du langage naturel.

Ce n'est bien évidemment pas la première incursion d'Alibaba dans le domaine de l'IA. La société a transformé environ un million de petites entreprises familiales physiques (« mom-and-pop shops ») et 100 super enseignes en « magasins intelligents » en les dotant d'applications d'IA et de capteurs thermiques traçant les déplacements à pied afin d'assurer une meilleure gestion des stocks et de doper les ventes.

« City Brain », le système de surveillance de la circulation d'Alibaba à Hangzhou, illustre lui aussi combien la société maîtrise le secteur. Utilisant un système en cloud, la technologie procède à l'enregistrement et au traitement des données relatives aux déplacements des piétons dans la ville. Les algorithmes de l'IA peuvent alors réduire les bouchons et apporter une réponse plus adaptée aux accidents et à la criminalité.


2 – Netflix

Netflix a parcouru bien du chemin depuis ses débuts, à l'époque où elle fournissait des services de location de DVD par correspondance. Aujourd'hui, l'entreprise ne commercialise pas seulement du contenu de tiers en ligne, elle propose également ses propres films et séries en streaming. Si le nom de Netflix n'est pas sans évoquer une soirée tranquille, l'importance de l'intelligence artificielle pour son modèle d'entreprise est toutefois bien moins connue.

L'entreprise utilise des algorithmes d'apprentissage automatique pour formuler des recommandations de visualisation personnalisées. Elle compare les avis collectifs d'un groupe d'abonnés ayant regardé un film ou une série à vos habitudes de visualisation passées. Si vos goûts correspondent à ceux du groupe en question, le film ou la série qu'ils ont regardé(e) s'affichera sous la forme d'une fenêtre pop-up à titre de suggestion. Netflix affirme que plus de 80% du contenu télévisuel que les gens regardent proviennent directement de ses recommandations.

La société exploite également l'IA de façon insoupçonnée, à savoir par le biais de sa technologie de streaming. L'objectif premier de l'entreprise consiste à proposer autant de contenu que possible à ses clients, dans les limites imposées par les fournisseurs d'accès Internet (par exemple, vitesse de téléchargement, plafonds de données, etc.). Pour ce faire, Netflix a récemment réencodé l'intégralité de sa bibliothèque de contenu à l'aide d'un optimiseur vidéo alimenté par intelligence artificielle afin de maximiser la qualité d'image et de minimiser la consommation de largeur de bande. Le résultat ? Une base d’abonnés satisfaits en croissance, ayant la possibilité de profiter du contenu sans pour autant épuiser leur forfait internet.


3 – TripAdvisor

Un rapport comScore diligenté par le site de voyage TripAdvisor révèle que sa plateforme a enregistré le plus grand nombre de visites avant transaction à travers le monde au cours des deuxième et troisième trimestres 2017. L'influence qu'elle exerce dès lors sur les voyageurs aux quatre coins du globe est difficilement contestable.

Son succès s'explique notamment par sa capacité à fournir les bonnes critiques aux bons clients au bon moment, en fonction de l'état d'avancement du planning de leurs vacances. A cette fin, sa technologie de recommandation utilise une technique d'apprentissage automatique appelée « filtrage collaboratif ». L'idée consiste à associer des utilisateurs ayant des intérêts spécifiques à des critiques proposant le contenu pertinent.

TripAdvisor considère que « tous les Millenials ne veulent pas vivre comme des locaux et que toutes les familles ne veulent pas vivre comme des touristes ». En exploitant les ensembles de données gigantesques du site et en fournissant aux utilisateurs une expérience personnalisée, l'IA apporte une réelle plus-value.


4 – Salesforce.com

L'ogre américain de l'édition de logiciels, Salesforce.com, est connu pour son produit de gestion des relations clients en cloud. Et l'une de ses missions autoproclamées consiste à démocratiser l'intelligence artificielle, une étape qu'il a initiée en 2016 par l'annonce du lancement d'« Einstein », un programme qui met l'IA au service des utilisateurs de Salesforce.

L'entreprise aide essentiellement les vendeurs à gérer leurs clients potentiels. Einstein permet par exemple de prioriser les clients selon la probabilité qu'ils ont de devoir cesser leur activité. Le logiciel automatise en effet des tâches chronophages pour permettre au vendeur de se concentrer sur ses prospects proches d'un achat. Les commerciaux peuvent également profiter du programme en triant les destinataires dans de grandes listes de mailing selon la probabilité qu'ils ont d'ouvrir un courrier électronique.

Einstein ne se contente pas de simples filtres ; il étudie les données clients historiques comme les fils de courriers électroniques et les modèles comportementaux pour continuer à enrichir ses connaissances à l'avenir. Avec pour résultat une expérience clients étendue et prédictive destinée à maximiser les chiffres des ventes. Lors de sa dernière mise à niveau, Einstein s'est également doté d'un assistant virtuel (« chatbot ») minimisant le besoin de centres de services clients onéreux.


5 – Tesla

Malgré les récentes excentricités de son dirigeant visionnaire, Elon Musk, l'argumentaire en faveur de Tesla reste intact et repose principalement sur le big data et l'IA. La société entend fermement gagner la course de la construction et de la commercialisation de voitures entièrement automatisées et sans conducteur. Pour ce faire, elle a besoin de données et les milliers d'automobiles Tesla qui sillonnent d'ores et déjà les routes lui confèrent une sérieuse avance.

Les données de chaque véhicule (qui concernent également le conducteur) sont extraites et utilisées pour créer des cartes très détaillées qui indiquent aussi bien l'augmentation moyenne de la vitesse sur une partie de l'itinéraire que l'emplacement des dangers qui déclenchent une action du conducteur, entre autres. L'apprentissage automatique (machine-learning) au niveau du cloud assure ensuite la formation de l'ensemble de la flotte, tandis que l'edge-computing (traitement des données à la périphérie) détermine l'action qu'une voiture individuelle doit prendre dans l'immédiat. Les voitures peuvent former des réseaux avec d'autres véhicules Tesla à proximité afin de partager les informations locales.

Si, et quand, les voitures autonomes deviendront aussi répandues que M. Musk le prétend, ces réseaux pourront interagir avec des voitures d'autres constructeurs et d'autres systèmes tels que les caméras de surveillance du trafic, les capteurs basés sur la route ou les téléphones portables.


Exploitez cette thématique avec le nouvel ETF Robotics and AI de Lyxor

Aborder la révolution de l'intelligence artificielle et de la robotique pourrait vous aider à anticiper les développements de votre portefeuille. Notre ETF fournit une exposition à 150 sociétés, soit au moins 50% de plus que d'autres produits concurrents², exploitant le pouvoir de l'IA, que ce soit pour leur propre compte ou pour celui de leurs clients. Cette stratégie est unique à trois égards :

  • Mise en exergue accrue de l'IA :
    Notre ETF est plus fortement pondéré sur les titres des leaders de l'IA que sur les produits européens concurrents2.
  • Une plus grande capacité à capturer le changement :
    Nous ne nous limitons pas aux secteurs industriel et de la technologie dans notre recherche des acteurs innovants de l'intelligence artificielle, mais investissons également dans des secteurs tels que le commerce de détail, les soins de santé, l'énergie et la finance afin de mieux exploiter cette thématique.
  • Des probabilités d'évolution plus élevées :
    Nous avons introduit un nouveau moyen de classifier ce qui constitue une société de robotique ou d'IA, une combinaison entre analyse approfondie des données et expertise humaine, garantissant que notre ETF ne sera pas en retard sur les évolutions du secteur.

Certains titres que nous suivons dans notre portefeuille se retrouvent dans des ETF concurrents sur la même thématique. Toutefois, 64 sociétés (soit environ 40%) sont exclusives dans notre portefeuille. Nous pensons que cette position permet de capturer les secteurs de la robotique et de l'IA plus largement et précisément que d'autres stratégies.2

Pour en savoir plus sur l'ETF Lyxor Robotics and AI UCITS 

Le présent article est publié à titre strictement informatif et ne constitue pas un conseil d'investissement. Lyxor ETF n'appuie ni ne promeut les sociétés citées dans cet article, de quelque façon que ce soit. Risque de perte en capital. Veuillez lire notre Avertissement en matière de risque ci-dessous.

1 Source : McKinsey Global Institute, juin 2017.
2 Source : Lyxor International Asset Management, au 20/06/2018. Comparaison avec des ETF européens cotés axés sur la Robotique et l'Automatisation.

Autres sources :
https://www.forbes.com/sites/bernardmarr/2018/07/23/the-amazing-ways-chinese-tech-giant-alibaba-uses-artificial-intelligence-and-machine-learning/#ab2d9b5117a9
https://itsfoss.com/netflix-open-source-ai/
https://www.fool.com/investing/2018/03/15/netflix-streaming-gets-an-ai-upgrade.aspx
https://www.phocuswire.com/TripAdvisor-AI-reviews
https://www.wired.com/story/inside-salesforces-quest-to-bring-artificial-intelligence-to-everyone/
https://hackernoon.com/nvidia-and-the-coming-ai-age-b48a0087757b


Importantes informations


Ce document est destiné exclusivement à des investisseurs agissant pour compte propre et appartenant à la classification « contreparties éligibles » ou « clients professionnels » au sens de la directive 2004/39/CE relative aux marchés d’instruments financiers.
Ce document est de nature commerciale et non règlementaire. Avant tout investissement dans ce produit, les investisseurs sont invités à se rapprocher de leurs conseils financiers, fiscaux, comptables et juridiques. Il appartient à chaque investisseur de s’assurer qu’il est autorisé à souscrire ou à investir dans ce produit.
Les UCITS ETFs Lyxor sont des fonds français ou luxembourgeois, agréés respectivement par l’Autorité des marchés financiers ou la Commission de Surveillance du Secteur Financier, et dont les parts ou actions sont autorisées à la commercialisation dans plusieurs pays européens (les Pays de Commercialisation) conformément à l’article 93 de la Directive 2009/65/CE. Lyxor International Asset Management (LIAM) recommande aux investisseurs de lire attentivement la rubrique « Profil de risque » de la documentation produit (prospectus et DICI, le cas échéant). Le prospectus en français (pour les UCITS ETFs français) ou en anglais (pour les UCITS ETFs luxembourgeois),  ainsi que le DICI dans les langues des Pays de Commercialisation sont disponibles gratuitement sur www.lyxoretf.com ou sur demande auprès de client-services-etf@lyxor.com.
La composition actualisée du portefeuille d’investissement des UCITS ETFs Lyxor est mentionnée sur le site www.lyxoretf.com. En outre la valeur liquidative indicative figure sur les pages Reuters et Bloomberg du produit et peut également être mentionnée sur les sites internet des places de cotation du produit. Les UCITS ETFs font l’objet de contrats d’animation qui visent à assurer la liquidité du produit en bourse, dans des conditions normales de marché et de fonctionnement informatique. Les parts ou actions de l’OPCVM coté («UCITS ETF») acquises sur le marché secondaire ne peuvent généralement pas être directement revendues à l’OPCVM coté. Les investisseurs doivent acheter et vendre les parts/actions sur un marché secondaire avec l’assistance d’un intermédiaire (par exemple un courtier) et peuvent ainsi supporter des frais. En outre, il est possible que les investisseurs paient davantage que la valeur nette d'inventaire actuelle lorsqu'ils achètent des parts /actions et reçoivent moins que la valeur nette d'inventaire actuelle à la revente.
Ces produits comportent un risque de perte en capital. Leur valeur de remboursement peut être inférieure au montant investi. Dans le pire des scénarii, les investisseurs peuvent perdre jusqu’à la totalité de leur investissement. Il n’y a aucune garantie que l’objectif du fonds soit atteint. Le fonds peut ne pas toujours être en mesure de répliquer parfaitement la performance de(s) (l’) indice(s)
Les indices et marques utilisées dans ce document sont la propriété intellectuelle des sponsors d’indices et leur utilisation est soumise à licence. Les UCITS ETFs Lyxor ne bénéficient pas, de quelque manière que ce soit, du parrainage, du soutien ou de la promotion des sponsors d’indices, qui n’assument aucune responsabilité en lien avec ces produits.
Les indices ne sont ne parrainés, ni approuvés, ni vendus par Société Générale ou LIAM. Ni Société Générale ni LIAM n’assumeront une quelconque responsabilité à ce titre.
Les parts ou actions des UCITS ETFs ne seront pas enregistrées en vertu du U.S. Securities Act de 1933, tel que modifié (le U.S. Securities Act) et ne peuvent être ni offertes, ni cédées, ni transférées, ni transmises, ni attribuées aux Etats-Unis d’Amérique ou à tout ressortissant américain (US Person) tel que ce terme est défini par la Réglementation S de la loi américaine de 1933 sur les valeurs mobilières (Regulation S of the US Securities Act). Les parts ou actions des UCITS ETFs ne seront pas offertes à des US Persons. Les parts ou actions des UCITS ETFs seront offertes uniquement en dehors des États-Unis d’Amérique à des personnes n'étant pas des ressortissants américains (non-US Persons).
Aux fins des présentes, une US Person désigne, mais sans s’y limiter, toute personne physique résidant aux États-Unis d’Amérique, toute entité organisée ou constituée en vertu du droit des États-Unis d’Amérique, certaines entités organisées ou constituées en dehors des États-Unis d’Amérique par des ressortissants américains, ou tout compte détenu au profit d'un tel ressortissant américain.
Ce document ne constitue, de la part de Société Générale, LIAM ou l’une de leur filiale, ni une offre, ni la sollicitation d’une offre en vue de l’achat ou de la vente du produit qui y est décrit.
​Lyxor International  Asset Management (LIAM) est une société de gestion française agréée par l’Autorité des marchés financiers et conforme aux dispositions des Directives OPCVM (2009/65/CE) et AIFM (2011/61/EU). Société Générale est un établissement de crédit (banque) français agréé par l’Autorité de contrôle prudentiel.

Lyxor International Asset Management (LIAM) ou Lyxor Asset Management (LAM) peuvent ou ont pu entretenir des relations commerciales avec des entreprises couvertes par les rapports de recherche. En conséquence, les investisseurs doivent etre informés que LIAM, LAM, ou leurs employés, peuvent avoir un conflit d’intérêt susceptible de porter atteinte à l’objectivité de ce rapport. Dans le cadre de la prise de décision d’investissement, les investisseurs doivent considérer ce rapport comme un facteur individuel. Merci de vous référer à l’appendice de ce document pour la ou les certification(s) du ou des analyste(s), des informations importantes et les disclaimers. Ou consulter notre page web dediée www.lyxoretf.com/compliance. 

Conflit d’intérêt

Le contenu de cette page reflète les vues, opinions et recommandations de la recherche cross-asset de Lyxor Asset Management ("LAM") et des analystes et stratégistes de la recherche ETF de Lyxor International Asset Management ("LIAM"). Dans la mesure où cette recherche recouvre des idées d’investissement fondées sur des vues macroéconomiques de conditions de marchés ou de valeur relative, elle peut être différente des opinions et recommandations fondamentales de la recherche cross-asset et de la recherche ETF présentées dans les rapports de recherche sur des secteurs ou entreprises produits par la recherche cross-asset ou la recherche ETF, ainsi que des vues et opinions d’autres départements de LAM, LIAM et de leurs filiales. Les analystes et/ou stratégistes de la recherche cross-asset Lyxor et de la recherche ETF consultent périodiquement les équipes commerciales et les équipes de gestion de LIAM ou LAM à propos d’informations sur le marché, incluant, mais ne se limitant pas, à l’établissement des cours, des niveaux de spreads et de l’activité de négociation des ETF répliquant des indices actions, obligataires et sur matières premières. Les tables de négociation peuvent négocier ou avoir négocié en tant que principal sur la base de vues et rapports des analystes de recherche. Lyxor a des politiques et procédure de recherche obligatoires qui sont raisonnablement conçues pour (i) s’assurer que les faits présentés dans les rapports de recherche sont fondés sur des informations fiables et (ii) pour éviter la diffusion sélective et non appropriée de rapports de recherche. En outre, les analystes de recherche reçoivent une rétribution sur la base, en partie, de la qualité et de la précision de leur analyse, des retours formulés par les clients, de facteurs concurrentiels et de l’ensemble des revenus de LIAM ou LAM, inclus les revenus des frais de gestion, des frais de conseil en gestion et des commissions de distribution.

Connect with us on linkedin